100% granulés de bois en France

Site d'information sur le granulé de bois en France


Pour trouver un distributeur


Mise à jour Novembre 2022

Il existe aujourd'hui, 3 questions principales:

1. "Y aura t'il assez de granulés cet hiver ?"

2. "Comment vont évoluer les prix dans les prochains mois?"

et enfin 3. "Est ce une bonne idée d'installer un poele ou une chaudière à granulés de bois en 2023?"

1. Concernant la disponibilité des produits, il faut rapeller l'origine du produit, à savoir la sciure, qui vu les tarifs actuellement pratiqués (sac de granulés de 15 kg départ distributeur à plus de 8 euros) permettent théoriquement une bonne valorisation, certaines usines captent des ressources supplémentaires qui étaient valorisées dans d'autre secteur.

De même si la disponibilité, en Novembre 2022, et après un épisode de douceur 'bienvenu', n'est pas encore nationale, un tarif élevé et qui s'inscrit dans la durée permet à la fois aux industriels de se projeter dans l'installation de presses supplémentaires (machine pour concevoir des granulés) voir d'usine, où d'investir dans des infrastructures d'importation. Ces tarifs élevés permettent également aux distributeurs de répartir les marchandises en fonction des zones de tension.

Le choc provoqué par des informations de marché courant Mars 2022, évoquant des engagements possibles jusqu'à 800 € la tonne, pour des granulés de qualité industrielle (non premium), finisse seulement d'être 'digéré' par le marché, puisque les sacs (premium) sont aujourd'hui entre 8 et 12 euros.

Une surenchère de certains distributeurs (non spécialisés), qui proposait des produits d'import dont la qualité était souvent différente de produits ayant moins voyagés (moins de poussières dans les sacs), ayant toujours été stockés en intérieur et ne répondant pas à des exigences de qualité souvent supérieures aux normes, amène des tarifs de vente à plus de 14 euros.

En conclusion, suite à un mois d'Octobre 'doux' et des (gros) consommateurs attentifs (bénéficiant parfois de la forte détente sur le prix du gaz) et un effort 'significatif' sur la témpérature de chauffage avec l'installation de solution de régulation optimale (voir notre article à ce sujet), et enfin, et c'est le plus important, l'absence de vague de froid intense (février 2012 du 1 au 13 température négative de -10° à - 14°C quotidiennement sur plusieurs régions), la France devrait ne pas être en rupture

2.Avec des prix, qui malheureusement amène par exemple certains particuliers disposant d'une capacité de stockage de plusieurs tonnes à ne remplir leur silo que partiellement, et espérer une baisse des prix ou de recevoir un soutien public, la question est : 'les prix peuvent ils baisser?

Pour répondre à cette question, il faut comprendre que le marché n'est pas (comme le gaz ou l'électricité) régulé et qu'il est relativement hétérogène (des granulateurs disposent de moyens de séchage de la scriure optimisé qui produisent à partir de la sciure de leur scierie 'sur site' et avec d'importants volumes d'autres granulateurs séchent au gaz à partir de matières premières situées à distance de leur site, de faible volume et potentiellement des concurrents sur l'achat de la sciure) . De plus, lorsque l'Allemagne décide d'un plan de 200Mds pour soutenir la hausse des prix de l'énergie, ou que l'Angletterre paye beaucoup plus cher son électricité (dont une partie est généré par une grosse unité à base de granulés), on constate en France une déconnection entre la production locale, 'à coût plus ou moins maitrisée' et le marché import/export.

De plus, la période (froide) nécessitant plus de coût de séchage, n'etant pas encore arrivé, une réserve d'inflation est encore possible avec la poursuite d'une demande toujours trés forte. Demande ayant été composé de consommateurs prudents dès Juin 2022, aujourd'hui composé de particuliers préférant connaitre le coût de leur chauffage 2022/2023 dès cette rentrée, et éviter les contraintes d'une 'possible' rupture temporaire longue pendant l'hiver.

En conclusion, à l'image du gaz actuellement (stocker au maximum), le prix ne baissera qu'une fois les capacités de stockage arrivé à saturation,


Vu que des acteurs importants communiquent (courant octobre 2022) sur une rupture nationale et qu'une habitude des consommateurs ayant rencontré une difficulté à s'approvisionner anticipe désormais la saison de chauffe (en Mai 2023).

Prix-pellets ne voit pas les granulés de bois descendre en dessous de 10€ par sac dans les zones de fortes tensions (éloigné des centres de productions, ou centre logistique d'ensachage import) avant Avril/Mai 2023, et en dessous de 8 € par sac dans les zones moins tendus

3.Faut-il installer ?

Les organisations professionnelles sont partagées, celle distribuant du Fuel, alerte sur la compétitivité de cette solution et la nécessité de connaitre son distributeur avant d'investir, celle spécialisée dans le granulé, assure que la fillière s'organise et qu'il sera possible de répondre à la demande

Avec une surface boisée en France de 25%, et en 2020 une consommation actuelle de bois énergie d'environ 4% de la consommation d'énergie primaire en France (106 TWh), la ressource supplémentaire mobilisable a été estimé à plus de 40%, ressource qui à mesure que le consommateur final offre de meilleur tarif pourra être 'plus facilement' mobilisée.(même si la temporalité est parfois longue, vu certaines es réticences locales, le temps des études d'impact et enfin les incertitudes de pérénité de l'approvisionnement impactant le financement)

Il y a malheureusement, trop de paramètres pour affirmer avec certitude qu'il n'y aura, comme nous venons de le vivre, aucun risque de rupture, ou qu'il s'agira d'un investissement pertinent

La période actuelle nous pousse toutefois à beaucoup d'humilité, le granulé reste et restera, de part les contraintes réglementaires, une ressource durable et les produits commercialisés en France, issus d'une gestion durable et optimisé des forêts.

En conclusion, vous êtes à proximité de zone d'import (Dunkerque, Rouen, Caen, La Rochelle), où de zone fortement boisée (Nouvelle Aquitaine, Rhône Alpe, Jura...) ou d'une usine disposant directement de capacité de livraison Vrac (ou de vente directe sac), cette solution reste et restera pertinente.

Dans le cas contraire, il existe trop de paramètres pour savoir si cette solution sera plus simple et plus écologique et durable en France qu'une pompe à chaleur

Mise à jour Juin 2022

Les prévisions 2023 d'évolution des tarifs des autres énergies (gaz, électricité), la précarité de la poursuite des dispositifs d'aide (bouclier tarifaire jusqu'à fin juillet ?), la poursuite des aides à l'installation pour les appareils de chauffage au bois (crédit d'impôt, TVA à taux réduit), l'absence de communication sur des risques de pénuries sur le granulés, une hausse 2021/2022 jusqu'ici moyenne comparativement aux autres énergies ont soutenu le rythme des nouvelles installations. Alors que techniquement la France est autonome, et bien que de nouveaux sites de production sont mis en service cette année (en feuillu), la situation est plus complexe et fonction des régions, des opportunités de marchés à l'export (meilleur prix souvent vers l'Italie/Belgique), des tensions et de la concurrence.

L'ensemble de cet environnement, et bien qu'il n'ai pas été prouvé de lien entre le prix du carburant et celui des granulés, conduise à la fin de la stabilité des prix. En effet, face à des risques de trés forte tension sur le gaz, les industriels (produisant de l'énergie électrique avec les granulés ou les trés gros réseaux de chaleur) proposent des prix aux producteurs jusqu'alors jamais constaté, tout ça dans un contexte, faut il le rapeller où désormais les importations, si elles sont ponctuellement nécessaires, doivent venir de plus loin (Canada, USA).

En conclusion beaucoup des composantes du prix des granulés (coût d'approche des intrants, coût de séchage, tension sur la logistique, demande trés forte) conduisent aujourd'hui à des tarifs non conditionnés, départ usine (en fonction des zones) autour de 300€/T HT duquel il faut rajouter la marge du distributeur, les coûts de personnel, de livraison, de site de stockage et de matériel.

Les tarifs d'été habituellement inférieur de 5% à la saison précédente ne le seront pas cette année, et cet hiver, les tarifs pourraient même dépasser les 7€ par sac... Ainsi, en fonction de la rigueur hivernale et de l'évolution et de la disponibilité des produits à l'import, de fortes tensions en Décembre 2022 / Janvier 2023 ne sont pas à exclure, conduisant les prix du granulés de bois à suivre, malheureusement, la hausse inédite des autres énergies...

Mise à jour Novembre 2021

Suite à d'importantes tensions sur le secteur énergétique en Angleterre, les prix du Vrac industriel, permettant de convertir le granulé de bois en électricité (consommation de l'usine de Drax > 7 millions de tonnes), des hausses sont à prévoir de l'ordre de 20/30 € par tonne. Pour des raisons de prix trés élevés des arbres sur pied à l'export, beaucoup de matière n'a pas été traité en France. Bien qu'il n'a pas été constaté de hausse brutale, la tendance de prix devrait être de suivre l'inflation, nottament par répercution des hausses dans le secteur du transport (carburant et personnel). Le marché est toujours régulé par la grande distribution alimentaire qui offre le moins de service et utilise le granulé comme produit d'appel, avec des offres entre 4 € TTC et 4,5 € TTC.

Prix pellets attire TOUJOURS ! votre attention sur les quantités commandées, Toujours comparer un prix à la tonne et non à la palette (nombre de sacs par palette différent en fonction des fournisseurs)

Des prix BAS s'explique toujours : :

  • différence de qualité,
  • différence de quantité,
  • stockage par le fournisseur des palettes à l'extérieur permettant des économies... (GMS bien souvent...)
  • Disponibilité toute l'année, délai de livraison...
  • ou Service (plage de livraison importante, matériel non spécialisé...)

ALERTE VIGILEANCE
granulés en grande surface et magasin de bricolage


Vous trouverez occasionnelement des sacs de granulés de bois autour de 4€ les 15kg
ATTENTION son origine est majoritairement étrangère et des écarts importants sur la quantité de poussières présente dans les sacs sont observés.
Ainsi alors que la poussière ne doit pas dépassé 0,5% du contenu du sac à la sortie de l'usine, il n'est pas rare d'observer plus de 5% aprés un périple en train, camion, transpalettes... Ainsi au lieu de faire une bonne affaire à 4,00 € les 15 kg, vous achetez en réalité 14,25 kg, soit l'équivalent d'un sac à 4,25 € et surtout plus d'entretien et bien souvent aucun service (vous transportez 10 sacs soit 150 kg sur votre caddie, et pas d'interlocuteur compétent en cas de problème avec le granulés, pouvant être lié à de l'humidité causé par de la condensation suite à une stockage extérieur inadapté).

A bon entendeur !

Fin hiver 2020

SAC PELLET 15kg non LIVRÉ
4,35 € TTC 
le sac de 15kgs
290 €
la tonne = 66,6 sacs

Fin hiver 2020*

PALETTE SACS PELLET LIVRÉE :
340 € ttc la tonne
(5,10 €/sac)
-6% (>2T)
à 50km

Fin hiver 2020*

PELLET VRAC LIVRÉ
283.8€ ttc
la tonne
-4% (3 à 4 T) -10% (+5T)
à 50km

Fin hiver 2019
SAC PELLET 15kg non LIVRÉ
4,29 € TTC 
Fin hiver 2019*
PALETTE SACS PELLET LIVRÉE :
335,4 € ttc
Fin hiver 2019*
PELLET VRAC LIVRÉ
271.3€ ttc

Prix fournisseur pellet en France

Attention à l’inverse d’autres sources d’énergie comme l’électricité ou le gaz, le prix n’est pas le seul facteur à considérer. D’autres caractéristiques peuvent impacter l’efficacité, ou la rentabilité de votre système de chauffage aux pellets.

Il convient donc de vous donner l’ensemble des informations concernant les granulés de bois afin de pouvoir sélectionner la marque et le distributeur de vos futurs pellets. Pour mieux comprendre et pour vous orienter vers un granulé de bois adapté, nous vous recommandons la lecture des pages suivantes :

Bonne lecture et bonne sélection

Découvrir notre gamme d'accessoires