Le site français 100% pellet : les fabricants - les marques - les fournisseurs Google+

Impact environnemental des granulés de bois

Choisir le chauffage aux granulés de bois, plus qu'un choix économique...

L’objectif de notre site est de fournir une information simple, aussi nous ne rentrerons pas dans des considérations trop techniques.

Le débat concernant l’utilisation de la ressource bois est bien souvent biaisé par l’intérêt des acteurs.

Pour résumer simplement les enjeux (qui peuvent différer en fonction des régions), nous avons tout d’abord une première position relativement partagée par tous à savoir la gestion responsable de notre ressource (ne pas prélever chaque année plus que ce que la ‘forêt’ produit en un an).

Ensuite, il existe différentes tensions sur l’utilisation de la ressource. L'arrivée de la ''biomasse énergie'' avec de nouveaux acteurs a des effets sur les prix. En effet rien qu'en étant plus proche d'un producteur de sciures par exemple, le nouvel arrivant est capable d'offrir un meilleur prix (Lire également l'article sur l'importance de la logistique et sur la composition du prix des granulés à ce sujet).

L’activité économique peut se trouver modifier et la nouvelle activité créer plus ou moins d'emplois et plus ou moins de valeur. Une ‘captation’ de la ressource pour du bois de chauffage pourra avoir pour effet de diminuer la capacité de production d’un autre acteur de la fillière bois, ou la distribution d’un énergéticien. (fioul, électricité…)

Il arrive ainsi que des arguments prennet racine dans cette volonté de protéger l'équilibre et les positions acquises.

Dans une optique de diminution des gaz à effets de serres, et de réduction du CO², il a ainsi été émis l’avis qu’il était préférable d’utiliser le bois pour la construction, car tant que le bois n’est pas brulé, il garde sa fonction de ‘puit de carbone’.

NOUS SOUHAITONS CONTRE BALANCER LES ARGUMENTS
ALLANT CONTRE LE DEVELOPPEMENT TRES FORT DE LA BIOMASSE ENERGIE.

Les spécificités du granulés de bois en France

Pour nous l’intégration et la montée en puissance de la filière granulés dans le paysage énergétique français est nécessaire. Tout d’abord, il convient de fixer un objectif, si l’objectif est d’essayer d’être le plus autonome possible énergétiquement, la biomasse ne peut être ignoré (16 millions d’hectares de forêts en France).

En France, il n’existe pas beaucoup d’autres ressources renouvelable pouvant être développer pour se chauffer (Le solaire génère de l'électricité trés difficillement mobilisable pour les besoins de chauffage ).

Au sujet de la pollution

L’avantage considérable du granulés de bois sur tout autres modes de chauffage biomasse est :

  • l’efficacité des poêles et chaudière à pellets (qui sont bien souvent de technologie plus récente et donc plus étanche et respectant les nouvelles normes)
  • Le taux d’humidité entre 8 et 10% (obligatoire au bon fonctionnement et garantie par un stockage spécifique en sac ou silo). Ce taux d’humidité libère lors de sa combustion beaucoup moins de gaz.
  • L’origine (bien que cela puisse être contesté) de la composition des granulés qui sont souvent issue de l’optimisation de process industriel (sciures, résidus ou déchets de bois).

Les volumes sont fait par les sacs (65%) c’est-à-dire par des poêles à granulés. Cela s’explique par un investissement beaucoup plus faible qu’une chaudière et une adaptabilité plus importante. Notons que les poêles à granulés ont un fonctionnement qui permet de chauffer en continu une habitation, ce qui n’est pas le cas du chauffage à bois qui arrive très majoritairement en complément (relève) d’un autre mode de chauffage. De plus un poêle à granulé dispose d’une capacité de chauffe beaucoup plus importante puisqu’il est conçu pour chauffer l’air et le pulser dans une ou des pièces. Le rendement et l’optimisation de la ressource bois est donc maximal lorsqu’on dispose d’une installation alimenté par des granulés avec une pollution bien inférieure.

Cependant, il n’y a pas du combustible miracle et il convient pour réduire au maximum les émissions nocives (Composée Organiques Volatiles de type benzene, dioxines, furnannes et autres Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) de disposer de la meilleure combustion possible, et de granulés de bois avec un taux d’humidité acceptable.



Êtes vous bien équipé ? La boutique


Trouver le distributeur le plus proche (1622 référencés)